Enjoy!

Enjoy!

Survivre au XXIe siècle quand on est technophobe

Publié
20.10.2020

Ce nouveau spécimen est celui qui refuse d’utiliser les nouvelles technologies, ou s’il le fait, c’est pour faire le strict minimum. Quand on vous dit MB, TB, cela sonne comme une langue étrangère ? Vous avez toujours des dizaines de mises à jour en attente ? Chances que vous êtes un technophobe. À l’ère du numérique, difficile de trouver votre place. Nos conseils pour survivre dans ce monde trop étranger.

#1

RECONNAISSEZ VOTRE PEUR

On recense une première catégorie de technophobe : « Oui, je suis un nostalgique, je privilégie l’essentiel… », derrière ce discours se cache peut-être la peur de l’inconnu tout simplement. La première étape serait de l’accepter pour mieux la comprendre. Identifiez ce qui vous angoisse : peur de supprimer des dossiers à cause d’une mauvaise manip ou d’installer un virus en téléchargeant un logiciel ? Souvent déraisonnables, ces craintes sont le fruit de votre imagination.

#2

FIXEZ-VOUS DES OBJECTIFS RÉALISTES

Établissez une liste de trois plateformes, gadgets ou outils, par exemple, qui pourraient vous aider dans votre quotidien. Le but : vous motiver à utiliser ces petits engins. Donnezvous une année complète pour les découvrir. Dire oui au changement est la seule façon d’affronter votre peur.

#3

ASSUMEZ VOTRE CHOIX

La deuxième catégorie de technophobe se passe volontiers des superflus. Vous êtes un anti-conformiste et partisan de l’anti-gaspi ? Ne vous sentez pas obligé d’acheter les ordinateurs ou portables dernier cri pour être à la page. Affichez fièrement votre choix. Pas la peine de vous ruer vers tous les nouveaux réseaux sociaux comme font les autres pour vous faire accepter. Choisissez des applications qui sont en phase avec vos valeurs.

Dire oui au changement est la seule façon d’affronter votre peur.

#4

FAITES-VOUS AIDER PAR LES AUTRES

Vous n’êtes pas à l’aise avec les nouvelles technologies et avez peur de vous ridiculiser ? Demandez de l’aide autour de vous. Les gens sont en général ravis d’aider pour profiter de ce petit boost à l’égo, en guise de récompense. Et si vous avez peur qu’on vous prenne pour un has-been, les tutoriels #Howto sur YouTube foisonnent. Sans oublier Google, qui se veut être un ami en la matière.Vous n’êtes pas à l’aise avec les nouvelles technologies et avez peur de vous ridiculiser ? Demandez de l’aide autour de vous. Les gens sont en général ravis d’aider pour profiter de ce petit boost à l’égo, en guise de récompense. Et si vous avez peur qu’on vous prenne pour un has-been, les tutoriels #Howto sur YouTube foisonnent. Sans oublier Google, qui se veut être un ami en la matière.

#5

AYEZ UNE OUVERTURE D’ESPRIT

Vos amis ne partagent pas vos convictions sur les nouvelles technologies. N’essayez pas de les convertir, vous passerez pour le lourdaud de la bande. Pour ne pas polluer vos relations, respectez leur avis. Ils respecteront autant le vôtre. Vous pourrez dire bonjour à l’épanouissement et vous ne vous sentirez pas persécuté dans ce monde résolument technophile.

Ne vous sentez pas obligé d’acheter les ordinateurs ou portables dernier cri pour être à la page.

#6

CULTIVEZ VOTRE CÔTÉ JOMO

L’avantage d’être un technophobe est la surabondance de temps libre dont vous jouissez car vous n’êtes pas à l’affût du dernier challenge à relever ou du dernier tweet le plus ridicule sur la toile… Mettez tout ce temps à profit ! Entourez-vous de vos quelques amis qui vous sont chers (faute d’avoir un compte Facebook, vous n’aurez pas 200 amis comme certains !). Lisez, méditez, faites du jardinage, faitesvous plaisir et ne vous cachez pas dans votre bulle.

Publié 20.10.2020

What Else

Busy

Ascencia’s Safe Shopping Plan

October 18 2020

During the confinement, Ascencia has implemented a #SafeShopping plan which comprises of...

Miam

Itinéraire gourmand pour les pizza lovers !

September 21 2020

« À moins que vous ne soyez une pizza, la réponse est...

keyboard_arrow_up